Treks Himalaya
Voyager au Népal
 
 
Visa, permis et formalités
 

Votre passeport doit être valable au moins 6 mois après la date de votre retour.

Tous les visiteurs, à l'exception des Indiens, devront se munir d'un visa dont la durée peut varier de 15 jours à 2 mois (avec entrée multiples).
On peut les prolonger jusqu'à 3 mois en faisant la demande sur place.
Vous pouvez obtenir votre visa à l'aéroport de Katmandu (prévoir 2 photos d'identité et 30 $ cash pour deux mois).

Pour les Français :
Vous pouvez, demander votre visa auprès de l'ambassade du Népal, à Paris
(45 bis, Rue des Acacias, 75017 Paris - Tél: 01 46 22 48 67) ou du Consulat Général du Népal à Toulouse
(7, bis rue des Soupirs, B.P. 296, 31005 Toulouse - Tél: 05 61 32 91 22).

Service Action-Visas :
69, rue de la Glacière,
75013 Paris.
Tel : 08-26-000-726.
Internet : www.action-visas.com
Ouvert du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 18 h 30. Le samedi de 9 h 30 à 13 h.
Les visas peuvent s'obtenir très rapidement et sans souci avec Action-Visas, spécialisée sur ces destinations.
Cet organisme suit individuellement votre dossier, vérifie et fait corriger sur place les erreurs si nécessaire.
Délais normaux ou urgents : sur place, par coursier ou par correspondance. Vous n'avez plus à patienter aux consulats ni à envoyer votre passeport à l'ambassade avec des délais de retour incertains.

Santé

Aucun vaccin n'est obligatoire.
Prévoir une vaccination contre la typhoïde et l'hépatite A.
Purifier l'eau.
Cependant, en raison d'une recrudescence des cas de choléra, typhoïde et shigellose (dysenterie bacillaire) depuis le début de la saison des pluies, il est vivement recommandé aux touristes se rendant au Népal dans le courant de l'été de se faire vacciner contre la typhoïde et d'observer strictement les règles d'hygiène élémentaires prévues dans de pareils cas (se laver régulièrement les mains, éviter les aliments crus, les fruits non pelés et l'eau non bouillie et filtrée).
Prévoir un traitement anti-palu si vous vous rendez au Népal entre mai et octobre, pendant la saison humide.
Pensez à vos rappels Polio et Tétanos.
Le mal des montagnes peut poser problème à partir de 2 500 m.
Le pays présente localement quelques risques de méningite à méningocoques et de paludisme.
 
Argent

Une carte bancaire (visa ou master card) vous permettra de retirer des Roupies Népalaises à Katmandu ou Pokhara (pas de commission à la Grindlays Bank). Vous pouvez emporter des traveller cheques en Dollars US
(1 % de commission auprès de la Grindlays Bank).

Pour les ressortissants Français :
Vous pouvez emporter des traveller cheques en Euros (1 % de commission auprès de la Grindlays Bank).

Pourboires
Un pourboire de 10% environ tend à se généraliser à Katmandou.
Les porteurs espèrent également recevoir de 50 à 100 roupies par jour.
Pour le guide : de 100 à 200 Roupies par jour.
Ceci ne constitue naturellement qu'un simple repère. Chacun est libre d'agir à sa guise.
 

 

Cuisine

L'art culinaire n'est guère développé au Népal.
Le dhal bhat (littéralement lentilles-riz, servis en général avec des légumes au curry) est la base de tous les repas. A défaut de variété, quelques dhal bhat particulièrement bien cuisinés se révèlent être de bonnes surprises.
Certains restaurants proposent des momos, raviolis tibétains à la viande ou aux légumes frits ou cuits à la vapeur, ainsi que d'autres spécialités tibétaines.

Les restaurants indiens, chinois, thaïlandais - voire mexicains ou japonais - de Katmandou permettent de varier ce régime.
Le lassi, boisson rafraîchissante composée de yaourt (curd) et d'eau (vérifiez son origine !) figure à presque tous les menus.

 

 

Trekking

Les meilleures périodes pour effectuer un trek au Népal sont le printemps et l'automne (Mars/Avril, Octobre/Novembre), sauf pour les régions du Dolpo et du Mustang où les treks peuvent se faire de Mars à Novembre.
Quelques itinéraires sont possibles aussi pendant l'hiver, dans la vallée de Katmandu, le Balcon des Annapurnas, et dans l'Helambu.

Les principaux attraits d'un trekking au Népal sont la beauté de paysages spectaculaires, et les nombreux villages le long du chemin, peuplés de groupes ethniques variés.
Ces deux seules raisons suffisent à attirer des milliers de personnes au Népal chaque année.

Les trekkings peuvent être organisés de deux façons différentes:
soit faire étape dans des petites lodges, ou "tea houses", soit en camping.
Le choix de l'une ou de l'autre solution dépend en grande partie de la région; les endroits les plus reculés disposant de moins de logements que Les itinéraires plus populaires.

Lodge ou bivouac ?
Les lodges sont des refuges de montagne simples, avec repas (nourriture locale très correcte) et chambres pour 2 et 4/6 personnes, (chambres très simples).
Les treks en Lodge sont très conviviaux, ils permettent d'approcher au plus prés la vie des familles népalaises de la montagne et de faire tous les jours de nouvelles rencontres.
Ils permettent aussi d'être au chaud à l'intérieur en saison froide.

Bivouac :
L'autonomie du groupe est totale. Le couchage a lieu sous la tente, et les repas sont spécialement préparés par un cuisinier de l'équipe.
Outre le guide et les porteurs pour les effets personnels, les trekkers sont accompagnés par des porteurs qui acheminent le matériel de camping et la nourriture.
Cette formule permet une plus grande indépendance, une plus grande intimité par rapport aux dortoirs des lodges et des repas plus variés et de meilleure qualité.

 
Divers

Décalage horaire : 3h 40 de plus en été et 4h 40 de plus en hiver.

Indicatif téléphonique : 977

Poids et mesure : Système métrique.

Electricité : 220 volts à 50 hertz. L'électricité n'est pas distribuée partout.

 

  Interlocuteur francophone treks-himalaya
   
   
  Alain Goléa
   
  Tél. 06.07.32.50.89
  contact@treks-himalaya.com